Tatouage en gage d’amour

La seule grande raison de regretter un tatouage est lorsqu’il contient le nom ou les initiales d’un amour perdu.

Et pourtant, les cœurs et les fleurs ornés de déclarations d’amour continuent de rentabiliser le métier de tatoueur : en premier lieu quand les mots «J’aime marie» sont inscrit dans un rouleau caché derrière une rose rouge, puis quand le client revient pour faire recouvrir le nom sous des feuilles artistiquement disposées.

Il y a cependant de nombreux gages d’amour que les gens ne regrettent pas.

Curieusement, ce sont les soldats partant en guerre qui ont popularisé le cœur tatoué avec l’inscription «I love mum» comme symbole d’amour pour leurs familles et leurs fiancées laissées au pays. Ces tatouages rappelaient aux soldats et marins nostalgiques la raison de leur présence à la guerre et ce pour quoi ils se battaient, en faisant naître des souvenirs de la vie laissée derrière et de l’âtre réchauffant la maison.

Le tatouage mémorial pour rappeler un amour perdu, un enfant, un membre de la famille ou un ami décédé est un autre exemple de gage d’amour.

Les membres des services armés, les officiers de police et les pompiers utilisent les tatouages comme moyen pour conserver le souvenir de leurs camarades tombés au combat, c’est pour eux l’occasion de commémorer la perte d’un être cher et d’honorer sa mémoire tout en continuant de risquer leur propre vie.

Commentez

Cliquez pour commenter